Les Jumeaux

Les mythes sur les jumeaux sont répandus chez plusieurs nations du monde. Dans certains d'eux les jumeaux apparaissent comme des frères (adversaires, plus tard - alliés), dans d'autres comme frère et sœur (les principes masculins et féminins, par exemple Osiris et Isis de l'Egypte antique). Le sujet de jumeaux est assez typique pour les mythologies des Mésoaméricains.

C'est pourquoi le signe des jumeaux sur le cadran a acquis une interprétation imagée non-traditionnelle pour l’horoscope zodiacal européenne qui repose sur une partie archaïque de l'épopée des Mayas- Quichés "Popol -Vuh", appelée le mythe des «héros -vengeurs", qui se rapporte aux sujets les plus courants dans la mythologie des Mésoaméricains. Dans ce sujet la lutte des jumeaux divins contre les antagonistes se résout sous la forme d'un jeu de balle.

Les jumeaux de l'épopée Quiché attirent la colère des seigneurs de l’enfer – Xibalba, parce que des journées entières ils jouent au ballon sur la route de Xibalba, au-dessus des têtes de ses seigneurs; les dieux de la mort prennent cela pour un défi direct et désirent les vaincre. Les dieux invitent les jumeaux à la compétition pour posséder leur équipement et pour les tuer. Les héros cachent leur équipement et descendent à Xibalba sans équipement. La nuit, les jumeaux fuient le danger de la mort de la «Maison des épreuves", et le pendant le jour ils jouent au ballon avec les dieux de la mort. Les héros subissent une défaite, et les dieux de la mort les tuent sur le terrain de jeux.

Les petits jumeaux trouvent les attributs pour le jeux de balle de leurs père et oncle morts, déblayent le terrain et à nouveau agacent les dieux de la mort par les coups et le bruit de la balle. Les seigneurs de Xibalba proposent aux garçons de participer à la compétition. Grâce à l'ingéniosité et aux capacités magiques – d'eux-mêmes et de leurs assistants - les héros passent les épreuves, meurent, renaissent, tuent les principaux dirigeants de Xibalba, et privent les autres seigneurs de leur pouvoir, de dignité divine, et de leurs privilèges et de leurs loisirs préférés- de jeux de balle. Ensuite, les frères se transforment en Soleil et Lune.

De la structure même du mythe des héros-joueurs, il s'ensuit, a priori, le reflet du rituel du jeu de balle. Les épreuves des jumeaux dans l’enfer, menant les héros à la mort et à la renaissance ultérieure (pour la première couple - en leurs enfants, pour la seconde - en astres célestes) sont associées aux cérémonies d'initiation. Cela correspond aux données de l'ethnographie, selon lesquels, partout en Amérique, où le jeu a eu un sens important dans la vie rituelle et les mythes sur les joueurs étaient répandus (surtout en Mésoamérique, aux confins de la Colombie et du Venezuela, et dans le Mato Grosso), le jeu a été associée à des rites d'initiation.

Tourbillon remontage manuel, réserve de marche de 120 heures, 28,800vph, 27 rubis.

Heures, minutes, tourbillon.

Or blanc, résistance à l'eau de 3atm.

Or blanc, bleu email, 3 couches cadran décoré à la main, guilloché, avec des motifs Mésoaméricains.

Alligator véritable bleu.

Guillochage

Technique de décoration en gravure en creux, utilisée sur les cadrans et les boîtiers de montres, le guillochage fait son apparition dans le courant du 16e siècle. En 1786, c’est Abraham...

Bas-relief

Sculpture ou modelage faisant saillie sur un fond auquel il appartient et dont il se détache plus ou moins, le bas- relief peut être peint. Utilisé en horlogerie, bijouterie, joaillerie et...

Décorations orfèvres et horlogères

Garante d’un héritage familial issu des plus anciennes traditions de l’orfèvrerie, la marque KERBEDANZ ajoute à ses savoir-faire ancestraux les techniques les plus abouties des arts...

Dans la même inspiration